LA MYTHOLOGIE GRECQUE
LES TITANS

Dans la mythologie grecque, les Titans  sont une série de dieux, dont certains s’opposent à la montée en puissance de Zeus et  des dieux de l’Olympe.


Les grecs de l’époque classique connaissaient beaucoup de poèmes  sur la guerre opposant  Zeus et les Titans. Comme le relate le poète grec  Hésiode dans son œuvre « la théogonie ». Un combat épique portant le titre  de « Titanomachie » et  attribué à la légende du barde aveugle (Homère). Bien qu’il ne reste que peu de traces des poèmes Orphiques on se rend compte que les Titans ont joué  un rôle important dans ces derniers, ainsi que pour Hésiode. 


Les mythes européens et du proche orient sur les Titans sont semblables à ceux de  la mythologie grecque.
Les enfants de Gaia et d’Ouranos

Les enfants de Japet et Clymnéné

Les enfants d’Hyperion et Théia

Les Titans   
Les premiers enfants d’Ouranos et de Gaia étaient les trois Hécatonchires, chacun ayant cent mains, et les trois cyclopes, chacun ayant un œil unique. Les douze titans vinrent après.


Cependant, Ouranos, premier maître du monde, considérant sa progéniture comme monstrueuse et craignant pour sa couronne, expédia les Hécatonchires et les Cyclopes dans le Tartare, la région la plus basse des enfers.


Puis, il s’unit à Gaia et, restant collé à elle, empêcha ses autres enfants, les Titans de sortir du ventre de leur mère. Furieuse Gaia incita les Titans à renverser Ouranos, mais seul Cronos (le plus jeune) réagit. Il coupa le pénis de son père avec une faucille que Gaia avait fabriqué dans son ventre. Ouranos se détacha de Gaia et son sexe tomba dans la mer.


Ainsi fécondés  par le sexe d’Ouranos, les flots formèrent une écume d’où au large de l’île de Cythère naquit Aphrodite, comme le suggère l’étymologie de son nom (en grec, aphros signifie écume). Selon Elien, Aphrodite serait née à l’intérieur d’un coquillage et c’est dans ce coquillage qu’elle serait arrivée sur l’île de Cythère.


Avec l’aide des Hécatonchires et des Cyclopes qu’il avait libéré du Tartare, Cronos renversa Ouranos et devint maître du monde et des cieux ; mais, craignant à son tour qu’un de ses proches ne lui ravisse la place, il les renvoya dans le tartare. Il prit aussi l’habitude d’avaler ses propres enfants mis au monde par sa sœur Rhéa, car sa mère, Gaia, avait prophétisé que, comme son père, il serait détrôné par un de ses enfants.


A nouveau enceinte, Rhéa se réfugie en Crète et met au monde son dernier né Zeus, dans une caverne du mont Ida, et afin de le protéger de son père, elle donne à celui-ci une pierre enveloppée d’un lange en prétendant qu’il s’agit là du dernier né. Zeus, bébé, est nourri par la chèvre Amalthée, qui sera plus tard récompensée par le dieu. Elle est encore aujourd’hui une constellation (le Capricorne) et sa corne, emplie de fruits et produits de la terre, est restée un symbole de prospérité ; on l’appelle la corne d’abondance.  Zeus est  élevé par les nymphes Ida et Adrasthée ; et confié à une communauté masculine les Curètes, qui place le berceau dans un chêne, suspendu à une branche au cas où, par malheur, Cronos aurait des soupçons. Zeus est ainsi impossible à découvrir car il ne se trouve vraiment ni dans le ciel, ni sur terre, encore moins dans la mer ou dans l’eau. Seulement le bébé crie très fort, alors pour couvrir ses cris, les Curètes font un vacarme épouvantable en dansant autour de l’arbre pour que Cronos n’entende pas son fils pleurer.


Devenu adulte, Zeus se révolta contre la tyrannie de son père. Il demanda tout d’abord à l’Océanide Métis de l’aider ; celle-ci fit avaler à Cronos un puissant vomitif et ce dernier se mit à rendre d’abord la pierre puis les enfants qu’il avait avalés. Ensuite, avec l’aide de ses frères Zeus engagea et gagna la Titanomachie, la guerre contre Cronos et les titans qui lui étaient restés fidèles. Durant cette guerre, Zeus sauva également les Hécatonchires et les Cyclopes, toujours détenus dans le Tartare. Il est aidé par Argès, Brontès et Stéropès, qui lui fournirent la foudre.


Après sa victoire, Zeus partage le monde avec ses frères Poséidon et Hadès. Zeus obtint le ciel, Poséidon la mer et Hadès le monde des ombres. Ce monde, stable, préfigure celui où pourront vivre les hommes ; mais une autre guerre se prépare la Gigantomachie, l’affrontement entre les dieux de l’Olympe et les Géants.

 

ARBE GENEALOGIQUES DES DIEUX

 

http://membres.lycos.fr/amegardienne/images/titans.jpg

LA MYTHOLOGIE GRECQUE